Copenhague

24/09/2010 - Pays : Danemark - Imprimer ce message

Salut tout le monde,


Comme l'indique le titre, j'ai repris mes pérégrinations à travers l'Europe... Je suis arrivée aujourd'hui à Copenhague alors que j'ai bien cru ne jamais y parvenir ! Je reprends l'histoire depuis le début...


Hier (jeudi 23/09), la grève faisait rage aux 4 coins de l'hexagone,...

La SNCF chargée de m'emmener à Paris et Air France pour la suite du voyage étaient évidemment touchés par ce mouvement... Et avec ces gens là, on sait quand ça commence mais jamais quand ça se termine... Me voilà donc totalement assaillie par le doute (vous pouvez demander à ceux qui m'ont vu hier), vais-je avoir un TGV ? Si oui sera-t-il dans les temps (car pour une fois ma marge de man½uvre était faible) ? Et ensuite, mon avion ???

Je cherche frénétiquement les infos sur internet... Elles se voulaient pourtant "rassurantes" mais je n'avais pas franchement confiance. Je me suis donc rendue rapidos à la gare du Creusot pour tenter d'avoir quelques éclaircissements... C'est beau l'espoir !


J'y ai rencontré un agent SNCF assez désabusé et pas franchement rassurant pour le coup.

Moi : "A-t-on confirmé le départ de mon train demain ?"

Lui : "Apparemment ! C'est ce qui est indiqué à l'écran mais je ne peux pas vous le promettre à 100%. Surtout que les lendemains de grève... Vu qu'il part très tôt de Grenoble très souvent on l'annule..."

(Mes pensées : c'est sur qu'après un jour de grève, ils doivent être épuisés et ne réussissent plus à se lever...)

Moi : "Ok, alors partons du principe qu'il arrive, y a-t-il de gros risques de retard ?"

Lui : "Oh ben vous savez, il y a toujours des risques de retard avec les trains..."

Moi (en mon fort intérieur) : "Sans blague, j'avais jamais remarqué..."

Moi : "Et, le site internet... Va-t-il être mis à jour ce soir ou demain pour que, le cas échéant, j'essaie d'envisager une autre solution ?"

Lui : "J'espère..."


Sur cette "désinformation", je suis rentrée chez moi, préparé mes valises, me suis couchée en ne sachant pas trop de quoi le lendemain serait fait... Ben, il se trouve que pendant toute la nuit, j'ai couru après mon train et mon avion... Rêve prémonitoire ?...


Me voilà donc de retour ce matin en gare du Creusot (l'½il quelque peu vitreux) à attendre que l'information d'un éventuel retard tombe... Et là, paf ! 30 minutes de retard : problème d'acheminement de personnel... Ben voilà, c'est bien ce que j'avais dit : trop dur de se lever après un jour de grève...

Retour en force des doutes, je n'arriverai jamais à choper mon avion !

(Au passage, merci aux personnes m'ayant redonné un peu de positivisme, en particulier pour la "préparation mentale / coaching" face à la course contre la montre imminente... J'avais grand besoin de remotivation...)


Arrivée à l'aéroport, pieds dans les starting blocks, ouverture des portes, hop je bondis sur le quai tel le diable de sa boîte... Je commence une course effrénée pour me rendre à mon terminal... Escalator, escaliers, lignes droites, tapis roulants,... Ils commencent à faire chaud dans cet aéroport ! Arrivée au terminal, vite le numéro du comptoir pour l'enregistrement (lu au passage en courant devant le tableau d'affichage). File d'attente quasi inexistante ! Papiers et passeport sortis. Bagage enregistré ! Ok pour cette étape, les douanes maintenant ! C'est reparti, un peu plus de monde mais pas trop... Ouah, ils sont sympa et efficaces, merveilleux et inespéré,... Sacs aux rayons X, hop nickel, je récupère le tout, je file au comptoir d'embarquement, bien moins à la bourre que prévu... Et là, que vois-je ? Vol retardé d'une 1/2h... C'était bien la peine de courir ainsi...


Enfin, bref, tout ce blabla pour vous décrire dans quel état mental je suis arrivée à Copenhague... A fond !


Alors, je vous laisse quelques uns de mes premiers clichés de la capitale danoise et mon 1er ressenti...

Comme à mon habitude, j'ai commencé la visite de Copenhague en "prenant la température", me baladant au feeling, me laissant guider uniquement par l'envie du moment ! La visite plus "préparée" est pour demain !

J'ai sincèrement, beaucoup aimé ce que j'ai vu ! Une très belle architecture, une ville dynamique et charmante, rythmée par les milliers de vélos qui la traversent, les gens souriants, beaucoup de verdure, ...

Il y a une chose (parmi d'autres évidemment) qui est particulièrement appréciable ici, c'est la facilité avec laquelle on peut se balader à pied (et, évidemment en vélo sur les milliers de pistes cyclables)... J'explique ! Une grande partie du centre ville (Stroget) est réservée aux piétons. On peut donc flâner tranquillement et admirer ce qui nous entoure sans se préoccuper de la circulation. Et pour tout le reste, à chacune des intersections (sans feu), les piétons sont prioritaires; les voitures / vélos / ... Les laisseront toujours passer ! On est bien loin de l'Australie où la "durée de vie des piétons" est très courte...

La "contre-partie", c'est que, nous autres, latins indisciplinés, devons patienter sagement que le petit bonhomme soit au vert pour traverser ! Car, premièrement, les danois voient d'un mauvais ½il quand on ne respecte pas ce genre de chose (ah ba oui, ça ne rigole pas ici, les règles sont les règles !), et deuxièmement, si on se fait choper par la "Politi" en pleine "traversée illégale", bing, amende de 75-80 euros !


Au niveau architecture, cette ville a un vrai cachet, beaucoup de bâtiments splendides : théâtre, châteaux, palais, églises, hôtel de ville, places, animation de rue,... Il y a également, un petit port vraiment charmant (typiquement scandinave, je trouve), très coloré et très vivant (Nyhavn)...

Bref, cette première incursion en terre danoise m'a énormément plu !


A très bientôt

Bizouxxxx à tous

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :